Centrafrique : Radio-Ndéké-Luka Mise au point de Pascal Isidore BOUTENE Chroniqueur Sportif sur les irrégularités concernant sa fiche de poste.

0

Bangui, le 17 nov. 17

 Le jeudi 16 novembre 2017, M. Pascal Isidore BOUTENE Président du Réseau des Journaliste francophone de Centrafrique (RJFC) et  Journaliste Sportif à la Station de la Radio-Ndéké-Luka a animé une conférence de presse au  Restaurant stade 20.000 Places au tour des sujets liés à la relance des activités dudit et du contentieux  qui l’oppose avec ladite station.

  Au cours de cette rencontre, avec les professionnels des médias nationaux, l’ancien Chroniqueur Sportif de la Radio-Ndéké Luka station privée filiale  de la Fondation Hirondelle de  Lausanne (Suisse) a éclairé la lanterne du public sur l’affaire qui l’oppose avec la Direction Générale de la Radio Ndéké-Luka que dirige Madame Jacqueline PANIKA depuis belle lurette. Il a par ailleurs saisi l’occasion pour situer l’auditoire sur les activités du Réseau des Journalistes francophone.

Le Chroniqueur Sportif Pascal BOUTENE d’entrée de  jeu, a  rendu un vibrant hommage à l’endroit des professionnels des médias membre de ladite plateforme «  Au moment où nous nous réunissons dans ce cadre précieux du Bar la Couronne, nul reste sans ignorer que beaucoup de nos confrères subissent des injustices dans le monde pour leur métier. Face à ces dangers permanents, il nous est important, nous Journalistes Centrafricains de se constituer en association pour la défense de nos intérêts et c’est l’un des défis que le troisième millénaire nous impose » a-t-il-martelé.  Poursuivant, l’intervenant, a en outre tablé sur sa situation après son refus catégorique de poursuivre sa carrière de Journaliste Sportif au sein de la rédaction de la station Ndéké-Luka. Selon le chroniqueur Pascal BOUTENE, l’historique remonte en la date du 14 septembre 2017, après avoir obtenu une permission d’absence, une nouvelle grille de programme de l’année 2018 a été adoptée par la direction générale de ladite institution radiophonique en flagrante violation de la fiche de poste qui est en quelque sorte son cahier de charge qui indique clairement que M. Pascal Isidore BOUTENE, exerce principalement les fonctions de journaliste sportif au sein de la radio Ndéké-Luka. Voilà que curieusement, la direction de la radio l’affecte de manière illégale au poste d’Assistant au service de grands reportages à l’environnement. Mais là où le bât blesse a-t-il- précisé que « après son repos et de retour à la station, personne n’a pris soin pour le mettre au courant des décisions qui ont été prise à son absence, ni par note de service, ni par simple écrit et ce n’est qu’après qu’il a adressé une correspondance au Rédacteur en chef de ladite station ». L’orateur n’a pas manqué de tabler sur la situation qui prévaut à l’heure actuelle au niveau de cette structure où plusieurs  professionnels des médias sont à couteaux-tirés avec la direction générale que pilote Madame Sylvie Jacqueline PANIKA, et qui génère pour la plupart des cas des situations un malaise généralisé au sein du personnel et un grand disfonctionnement dans les services. Dans le cadre des échanges, les professionnels de la communication ont  saisi l’opportunité pour remettre sur la table, la question de la décision si elle  émane d’après certaines sources du siège de ladite station en Suisse. Sur ce point, le conférencier a fait savoir qu’aucune décision concernant la fiche qui le concerne n’émane  de la Fondation Hirondelle. Toutefois, l’orateur a fait savoir que dans les prochains jours, les instances de la Fondation L’Hirondelle à Lausanne seront saisies dans le cadre de ce différend.

Le Potentiel Centrafricain,

 

LAISSER UN COMMENTAIRE