Centrafrique : Vis-à-vis du Chef de l’Etat avec les paysans de Berbérati

0

Bangui, le 15 nov. 17

Ils ne l’ont même pas pensé ni espéré dans leur vie de pauvre paysans alors que c’est eux les véritables riches du pays dont la vocation principale est purement agropastorale. Mais ils ont pu être reçus et parler au président de la République, leur président élu. Ce sont les paysans de Berbérati. Cette fois-ci, ni protocole, ni sécurité n’ont pu les en empêcher. N’étant pas de la partie, nous partageons avec vous l’article de François Biongo de l’Agence Centrafrique Presse qui a sui vi l’événement depuis Berbérati.

« L’enjeu de cette rencontre  avec le chef de l’Etat est de permettre aux producteurs d’exposer toutes les difficultés auxquelles ces filières sont confrontées.

Les représentants des filières café, coton, cacao, tabac, et le représentant de la Fédération Nationale des Eleveurs de Centrafrique (FNEC), ont unanimement demandé au Président de la République de soutenir le secteur agropastoral.

En réponse, Faustin Archange Touadéra a relevé que  »la République Centrafricaine est un pays très riche bénéficiant d’un climat favorable à l’agriculture et où pendant toutes les saisons, les éleveurs peuvent faire paître leurs troupeaux ».

Le chef de l’Etat a donc pris l’engagement de soutenir tous les secteurs agropastoraux en difficulté et a recommandé « aux représentants des filières de former une coopérative afin de bénéficier de crédits pour le développement du secteur agropastoral ».
Il a exhorté les agriculteurs et les éleveurs à faire prévaloir la bonne entente car ils sont tous complémentaires.

Il convient de noter que cette rencontre a mobilisé une centaine de personnes issues de toutes les confessions et actives dans les filières café, coton, cacao, tabac ainsi que du secteur de l’élevage ». 

 Le Potentiel Centrafricain,

LAISSER UN COMMENTAIRE