Centrafrique : Le HCR et l’Ong Gepad essuie les larmes des déplacés internes peulhs de Damara

0

Bangui, le 01 Novembre 17

71 ménages peulhs vivant à Damara ont reçu une assistance en non –vivres don de l’organisation non gouvernementale national GEPAD en partenariat avec le HCR

La crise centrafricaine qui n’a pas épargné une catégorie de personnes ou une ville de Centrafrique a fait des victimes peulh qui ont massivement quitté leurs campements pour trouver refuge à Damara. La communauté autochtone d’obédience chrétienne les a reçu et a accepté vivre avec dans le principe de la cohésion sociale, le vivre ensemble. L’appui du HCR est intervenu pour améliorer les conditions de vie  de ces peulhs.

Marie –Gloria Olive présidente de l’organisation non gouvernementale nationale GEPAD (Genre Paix et Développement) justifie cette assistance en ces termes : Nous voulons par ce geste aider nos parents qui sont arrivés dans la ville de Damara et qui vivent dans des conditions difficiles.  Ce sont des personnes rendues vulnérables par la circonstance. Nous en avons fait le constat et avons   fait un plaidoyer  auprès des partenaires pour obtenir ses kits (NFI)  composé des non vivres notamment des couvertures, des nattes, des sceaux et les ustensiles de cuisine  que nous leurs avons distribués pour  leur permettre de mieux s’installés  a-t-elle souligné.

Elle se met au-devant les activités à venir avec le Haut-Commissariat  aux Réfugiés (HCR) nous pour confectionner et mettre en œuvre un chronogramme des distributions  qui qui couvriront toute la Sous/préfecture de Damara. Hier, précise-t-elle,  c’est la ville de Damara il nous reste trois périphéries. Tout dépendra des partenaires du GEPAD auprès de qui il continue de faire un plaidoyer et d’autres partenaires susceptibles d’apporter des appuis à ces peulhs centrafricains qui ont  vraiment besoin d’aides puisqu’ils sont des quatre coins de la RCA qui ont tout perdus.

A noter qu’une mission conjointe OCHA, OMS et GEPAD a visité il y a de cela un mois ces peulhs, et s’est rendue compte que pour une habitation de 4 chambres, au moins une dizaine de ménages comportant un minimum de 6 à 10 personnes y habitent, ce qui n’est pas du tout normal. C’est pourquoi,  nous avons pensé qu’il faut faire quelque chose à ce niveau a conclu la Coordonnatrice de l’organisation non gouvernementale nationale (Genre Paix et Développement) GEPAD.

La 1ere citoyenne de la ville de Damara Madame Germaine Mandazou apprécie à sa juste valeur ce geste « c’est un sentiment de satisfaction que j’éprouve aujourd’hui puisque l’appui apporté l’ONG GEPAD est venu à point nommé soulager les souffrances de nos compatriotes peulhs qui  vivent dans des conditions difficiles puisque pendant la crise beaucoup d’entre eux ont perdus leurs biens et je souhaite que d’autres organisations emboitent le pas de GEPAD » a-t-elle précisé.

Pour ce projet d’appui aux vulnérables dans l’Ombella –Mpoko au moins 500 ménages ont été identifiés.

Bienvenu Matongo

LPC,

LAISSER UN COMMENTAIRE